Le Festival du Film d’Environnement 2012, 20 ans après le Sommet de la terre de Rio

Affiche officielle du Festival International du Film d'Environnement 2012

Cette année, la 29ème édition du Festival International du Film d’Environnement (FIFE) se déroulera du 7 au 14 février, l’occasion de découvrir 116 films venus de 34 pays. Rappelons que cette semaine est destinée « à sensibiliser le grand public aux enjeux environnementaux, sociaux et humanitaires et au développement durable ». Qui plus est ce festival « s’inscrit dans les actions menées par la Région Île-de-France en faveur de l’écologie et du développement durable » qui s’est fixé comme objectif « de réduire les émissions de CO2 de 75% d’ici 2030″ dans le cadre de son Plan climat adopté en 2011.

Découvrez la bande annonce:

xlbnp90e

Cette année encore vous découvrirez des documentaires, fictions, courts métrages et pour la première fois des web documentaires et œuvres numériques. Le festival ouvrira mardi 7 février à 18h30 avec le film d’animation pour enfant, Zarafa, c’est l’histoire « de l’amitié indéfectible entre Maki, un enfant de dix ans, et Zarafa, une girafe orpheline, cadeau du Pacha d’Égypte au Roi de France Charles X ». (ce film est inspiré d’une véritable histoire)

Pour cette 29ème édition, le jury officiel est composé de Clémentine Baert et Firmine Richard, toutes deux comédiennes, Sakina M’Sa, styliste, Ousmane N’Diaye, journaliste. Ils devront décernés trois prix aux documentaires longs métrages présentés en compétition officielle.

Le jury lycéens et apprentis sera présidé par l’ex-miss France devenu comédienne, Sonia Rolland. Ce jury décernera un prix assorti d’une dotation de 4000€ à l’un des courts métrages présentés en compétition officielle.

Enfin le jury étudiant décernera le Prix du documentaire court et le Prix du public récompensera une fiction présentée en compétition officielle.

Comme les années précédentes, ce festival sera composé de rencontres et débats qui porteront sur l’eau, la spécificité de la production de web documentaire traitant de l’environnement, les vingt ans du Sommet de la terre de Rio et l’énergie, entre autres.

Notons que cette année Nature & Découvertes s’associe au FIFE pour proposer une journée dédiée à la sensibilisation des enfants samedi 11 février. Vos bambins pourront découvrir 10 courts métrages, d’une durée de 6 minutes environ, venus de France, Belgique, Allemagne, Suisse, etc.

Voici toutes les informations pratiques pour vous rendre sur les lieux de projection: cliquez là - À noter que l’entrée à l’ensemble des séances et débats est gratuite dans la limite des places disponibles.

Source: http://www.iledefrance.fr/festival-film-environnement/

Leave a comment »

Découvrez la savane africaine avec Félins

Le 1er février vous découvrirez dans les salles de cinéma le nouveau film issu du label Disneynature, Félins. Avec ce documentaire, Disneynature nous en met plein les yeux puisque c’est dans l’une des régions les plus sauvages du monde, au Kenya situé sur le continent africain, que les images ont été tournées.

L’histoire en quelques lignes…

« Réalisé par deux maîtres du cinéma animalier, Keith Scholey et Alastair Fothergill, Félins nous dévoile les aventures aussi palpitantes qu’émouvantes des maîtres de la savane africaine, ces fauves qui risquent leur vie pour protéger leur famille. » Ainsi vous ferez connaissance avec la lionne Layla et le lion Kali entre autres.

Voici la bande-annonce…

Source: http://www.disney.fr/disneynature/index.jsp

Leave a comment »

Vive ma planète!, un cadeau ludique à l’occasion de Noël

Pour vous qui êtes peut-être à court d’idées pour vos bambins de 2 à 7 ans, voici un cadeau original proposé par WWF. Il s’agit du livre CD « Vive ma planète! », composé de 9 histoires écrites par Nicole Korchia et racontées par Séverine Ferrer. Chaque histoire se termine par les conseils du panda « proposant des éco-gestes réalisables par les plus petits, afin qu’eux aussi puissent agir pour l’environnement. » (source: http://www.wwf.fr/partenariats-entreprises/actualites-de-nos-partenariats/livre-cd-vive-ma-planete-une-idee-cadeau-a-souffler-au-pere-noel).

Fiche descriptive:

Livre relié de 104 pages

Format 24 x 26.4 cm

Contient un CD narratif (pochette en papier FSC*)

Date de parution : 31 octobre 2011

Imprimé sur du papier FSC

Edition : Le Courrier Du Livre Jeunesse

Prix: 17.90€

Où vous procurez ce livre:

Sur la e-boutique du WWF ici et en librairie.

*FSC : Le label FSC (Forest Stewardship Council) garantit aux consommateurs que le papier provient de forêts aménagées de façon durable.

Et j’en profite pour vous souhaitez de bonnes fêtes de fin d’année!

 

Leave a comment »

Le timbre vert, la fausse bonne idée?

Depuis le 1er octobre, La Poste propose un timbre vert, mais en dehors de sa couleur, qu’est-ce que ça change vraiment?

Sachez qu’en privilégiant le timbre vert pour vos envois postaux, vous contribuerez à réduire de moitié les émissions de CO2 (de 30% à 15%). La contrepartie de cet avantage écologique est que votre courrier sera acheminé en deux fois plus de temps. Alors qu’avec un timbre rouge (tarif lettre prioritaire à 0,60€) votre courrier est censé être acheminé en 24h, il faudra compter 48h pour le timbre vert.

« Le timbre écolo s’adresse à tous les types de publics, à la fois aux particuliers comme aux professionnels. Hormis pour les espaces insulaires de la Corse et des DOM-TOM, votre courrier affranchi du timbre vert circulera par voies ferroviaires. Il s’agit pour le groupe La Poste de privilégier des modes d’acheminement moins polluants et plus doux pour l’environnement, comme peut l’être le train vis-à-vis de l’avion. » (source: http://www.tarifs-de-la-poste.fr/timbre-vert-ecolo.html

Alors ce timbre vert, résolument écologique ou écologique à tort?

Un article paru sur l’expansion.com donne la parole aux syndicats de La Poste (CGT et SUD) qui n’hésite pas à dénoncer l’utilisation à tort de l’argument écologique. En effet « si ces lettres vertes ne prendront plus l’avion, leur acheminement mettra encore plus de camions sur les routes […] résultat de cette stratégie de massification : malgré la baisse des volumes de courrier (échangé), les émissions d’équivalent CO2 sont en hausse vertigineuse, dénonce […] le syndicat SUD-PTT, dans un communiqué. Citant le rapport annuel sur le développement durable de La Poste, qui est publié seulement en interne, le syndicat indique que les émissions de CO2 liées au transport sont passées de 300 millions de tonnes en 2004 à 515 millions en 2010″.

Néanmoins, La Poste a bien conscience de cette polémique car elle l’évoque en toute transparence sur son site web, en affirmant que « la lettre verte constitue un acte symbolique » et en espérant qu’elle sera plébiscitée par le public afin de pousser La Poste « à vouloir faire encore mieux à l’avenir ».

Voici un dessin humoristique, trouvé sur le blog Traits d’humeur de Yadime et Thad, qui soulève un autre problème de l’usage de ce timbre vert:

 

Sur ce je vous laisse méditer…

Leave a comment »

Le grand départ d’Autolib’

Je vous ai régulièrement parlé du projet Autolib’ et notamment des difficultés rencontrées avant que ce concept de stations de voitures électriques en libre service ne voit le jour. Eh bien le lancement de la phase test d’Autolib’ ne calme en rien la polémique dont elle est victime depuis le départ. Mais avant de comprendre ce qui est reproché à ce concept, voici le spot de présentation officielle d’Autolib’.

Autolib’ est donc toujours vivement critiqué notamment sur le coût jugé excessif de sa mise en place ainsi que ses deux objectifs principaux à savoir:

- le désengorgement du trafic parisien

ET

- les vertus écologiques de l’utilisation de la voiture électrique, argument pourtant dénoncé par les défenseurs de l’environnement.

Pensez-vous que ces stations Bluecars* contribueront à changer les mentalités des Français sur l’utilisation systématique de leur véhicule?

Jugez-vous le bénéfice écologique comme un argument pertinent ou utiliser à tort par le promoteur?

* « La Blue car de Bolloré est une citadine de quatre places qui utilise une batterie lithium métal polymère. Elle peut atteindre une vitesse de 130 km/h avec une autonomie de 150 à 250 km, selon l’environnement de conduite (urbain ou extra-urbain). » (source: http://www.futura-sciences.com)

Leave a comment »

Quand EcoFolio sensibilise au tri des papiers

Le cinéma est un vecteur de communication original que l’organisme Ecofolio a su utiliser à bon escient pour le lancement de sa nouvelle campagne de communication dont l’objectif est de « promouvoir le tri des papiers ». Cette campagne se décline sur deux supports de communication, un film d’animation « enfantin et ludique » qui joue sur l’émotion. C’est pour cette raison précise que ce film d’animation est diffusé dans 190 cinémas car comme l’explique Géraldine Poivert, directrice générale d’EcoFolio, « le cinéma est le support idéal pour mettre en valeur ce joli conte au long format. Nous avions envie de sortir du discours moralisateur en utilisant un levier plus émotionnel, ré-enchantant l’univers du recyclage ». Pour tous ceux qui n’auraient pas été au cinéma depuis le 24 août, voici le film d’animation qui sera diffusé jusqu’au 22 novembre.

Et dans un but de communiquer toujours plus au près des habitants, une campagne d’affichage viendra renforcer cette prise de parole du 9 au 16 novembre.

Leave a comment »

Quand Paris se mobilise pour la propreté de ses rues

« L’espace public est de plus en plus pollué » face à ce constat, la Mairie de Paris réagit en lançant une campagne de communication visant à interpeller et mobiliser les Parisiens sur la pollution engendrée par les déchets jetés sur la voie publique.

« Paris met les pollueurs à l’amende« , un slogan simple, évocateur et à prendre à la lettre pour rappeler à ceux qui ne sauraient pas que polluer est une infraction passible d’une amende de 35€.

Pour que chacun se responsabilise mais surtout pour garder une ville propre, Paris met à disposition des usagers 400 sanisettes gratuites, 30.000 corbeilles de rues, 6.000 agents pour nettoyer les rues et collecter les déchets 7 jours sur 7. Les Parisiens peuvent également signaler tous graffitis par le biais d’un numéro vert (gratuit depuis la France) ou via un formulaire en ligne sur le site web de paris.fr

Bref, il y a une réelle volonté de maintenir l’espace public propre et sain et pour cela la Mairie de Paris s’appuie sur un réseau d’agents municipaux qui pourront verbaliser les personnes en infraction.

Voici les visuels de la campagne:

Comments (4) »

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :